Le bilan de compétences qu’est ce que c’est ?

Le bilan des compétences est un moyen facile de déterminer si un employé atteint les performances requises ou s’il doit effectuer une formation pour les compléter, ou s’il a des compétences pouvant servir dans d’autres départements. Un bilan de compétences sur le lieu de travail consiste à observer un employé dans l’accomplissement de sa profession, sur une période donnée, et à faire appel à différents moyens pour obtenir une image complète de ses capacités actuelles et de son potentiel futur.

Pourquoi est-ce nécessaire ?

Chaque personne doit apprendre les choses à sa manière. Un individu naturellement doué pour une chose peut être déstabilisé par un environnement précis et ne pas exprimer son savoir-faire. Certaines personnes héritent d’une intelligence issue du livre, et d’autres se servent de l’intelligence de la rue. Pour ne pas négliger cette dernière lors du bilan de compétence globale d’un effectif, l’expertise de chacun des employés est importante.

Quels sont les bénéfices ?

Du point de vue de l’organisation, un bilan de compétences dans une entreprise peut déterminer si les employés sont placés à un poste qui conviennent à leur compétence, si une formation complémentaire est requise et quels employés sont susceptibles de bénéficier à la société à long terme. En examinant les employés à la loupe, en résolvant les problèmes et en offrant une motivation à la croissance et au progrès, une société bénéficie des avantages suivants. Augmentation de satisfaction des employés, entraînant moins d’absentéisme et des taux de rétention plus élevés. Une hausse de la motivation des employés entraînant une croissance de la production. Une baisse des frais, grâce a la possibilité de dispenser une formation adaptée aux objectifs de la société au sein même de l’entreprise, qui fournit à la société de nombreux employés qualifié pour les projets futurs.

Qu’est-ce qui fait un bon évaluateur ?

Il est important d’avoir un bon évaluateur pour mener à bien un bilan de compétences. L’évaluation n’est aussi bonne que ceux qui la font. Un évaluateur doit être aussi bon, voire meilleur que l’employé qu’il examine. De plus, l’examinateur doit pouvoir lire entre les lignes et avoir une vue d’ensemble sur un sujet donné. Un bon évaluateur doit également avoir un diplôme formel de compétences d’évaluateur. Il devrait posséder un savoir approfondi du secteur dans lequel l’évaluation est réalisée, y compris des normes de meilleures pratiques, et avoir une expérience professionnelle pertinente dans le même domaine ou dans des domaines parallèles.

A quoi sert le CPF Compte Personnel de Formation ?
Entreprise : les différences entre formation interne et externe